'Vilaine petite grenouille' d'Iris Rivaldi

Titre Vilaine petite grenouille.
Auteur : Iris Rivaldi.
Éditeur : Books on Demand.
Date de parution 2018.
Genre : Policier.
Résumé 
Cette fois, un meurtre commis près du site archéologique de Gisacum conduit le commissaire principal Paul Berger, dit le Grogneux, jusqu'à Evreux. Notre ronchon mais néanmoins sympathique policier va devoir se frotter à un univers étrange auquel il devra vite s'adapter. C'est ainsi qu'il se croira au beau milieu d'un nouveau jeu en réseaux pour le moins troublant. Va-t-il se laisser mener par la moustache face à de jeunes lascars qui jouent trop bien leur rôle ? Sera-t-il le dindon d'une sinistre farce ? Il suffit de connaître son background de policier hors pair pour le savoir de taille à affronter les plus redoutables adversaires.



Tout d'abord, je remercie l'auteure pour l'envoi de son roman. Je suis ravie de la suivre depuis cinq tomes dans l'aventure du Grogneux. Et franchement, je trouve que ce cinquième tome donne une dimension différente à la Saga... 

En effet, l’histoire se déroule une nouvelle fois autour d’un meurtre commis près du site archéologique de Gisacum et l’enquête est, bien évidemment, mené par le commissaire principal Paul Berger, dit le Grogneux. Encore une fois, ce dernier va devoir s’adapter à un univers qu’il connait très peu : celui des jeux en réseaux. Mais cela ne va pas l’empêcher de conduire cette nouvelle enquête d’une main de fer et de partager cela avec les lecteurs… 

Encore une fois, je n’ai eu aucun mal à me plonger dans cette nouvelle enquête en compagnie de Paul Berger. Le schéma de l’histoire ressemble aux tomes précédents, mais elle n’en reste pas moins intéressante. En effet, j'ai été vraiment plongée dans cette enquête que j'ai pris plaisir à résoudre en même temps que notre commissaire. De plus, j'ai envie de dire qu'il y a une chose qui différencie un peu ce tome avec les autres, c'est la présence d'Emilie, qui donne quelque chose de différents à ce tome-ci.

Enfin, la fin nous donne envie de découvrir la suite très rapidement. Paul Berger n'est pas encore prés à se reposer et encore moins à laisser sa place à quelqu'un d'autre. 

D’ailleurs, j’apprécie toujours autant le style de l’auteure, donc c’est une raison supplémentaire pour continuer. Il y a de la description juste assez pour comprendre l’enquête et la suivre relativement facile. C’est une lecture simple qui se laisse lire sans prise de tête. 

Du côté des personnages, Paul Berger, le commissaire de police surnommé le Grogneux, est toujours notre personnage principal. Un peu distant, mais tellement attachant, il n’est pas difficile de l’apprécier et ce depuis les premiers tomes. Je dois dire qu’au contact d’Emilie, sa femme, il devient très touchant et tellement adorable. On le voit quand il veut la protéger ou quand il voudrait faire autrement pour ne pas la choquer. Bref, Paul reste un personnage que j’apprécie beaucoup. 

A côté de lui, il y a Emilie, qui prend de plus en plus de place à ce côté. Elle aussi est également attachante par le fait qu’elle a une vision plus humaine de l’enquête. Cela donne, comme je l’ai écrit plus haut, une dimension différente à ce cinquième tome. 

Par contre, les collègues de Paul Berger passent plus au second plan dans ce tome-ci. Mais cela ne rend pas moins intéressante cette lecture. 

Pour finir, je tiens à dire que j’ai vraiment apprécié la lecture de ce cinquième tome. C’est une lecture rapide et agréable pour passer un bon petit moment.
Intrication infernale.
Drôle de nébuleuse.
'Le Trône de fer, tome 03 : La Bataille des rois' de George R.R. Martin

2 commentaires:

  1. Comme toujours une super chronique tu m’as intrigué et donne envie de me pencher de plus près sur cette saga. Après avoir diminuer mon énorme PAl évidement ��

    RépondreSupprimer