'Le grogneux' de Iris Rivaldi

Titre Le grogneux.
Auteur : Iris Rivaldi.
Éditeur : NDB Editions.
Date de parution 2017.
Genre : Policier.
Résumé 
Une femme marche dans une rue sombre quand elle heurte un objet sur le sol. Elle est effrayée et cherche aussitôt de l'aide à la porte la plus proche… 
C'est ainsi que débute ce polar avec l'entrée en scène d'un commissaire de police plus qu'atypique qui a été bercé par les grands noms de la maison Poulaga. Javert, l'inspecteur Bourrel, Columbo sont d'ailleurs ses maîtres à penser. Il ne s'est pas non plus remis de l'émoi sensuel éprouvé à la lecture des aventures de Malko Linge, le héros des SAS qui a enflammé son adolescence. Au fil du récit, ce flic de choc au flair réputé infaillible révélera aussi une personnalité sensible, un brin romantique…

Je remercie l'auteure pour m'avoir proposer de lire et de chroniquer son roman sur le blog et NDB Editions pour l'envoi de ce roman. Et franchement, j'ai été surprise par cette lecture que j'ai bien aimé... 

L'histoire est celle d'un commissaire de police, Paul Berger, qui a déjà une longue carrière derrière lui et qui a du mal avec son quotidien trop banal, trop triste. On va découvrir sa vie plutôt ordinaire entre enquête et vie privée qui vient lui donner du baume au cœur de temps en temps... 

Ce roman n'est pas un genre de roman que je peux lire régulièrement, mais je l'ai beaucoup apprécié. En effet, j'ai trouvé l'histoire de ce commissaire, un peu bougon, vraiment sympathique. Les éléments viennent se mettre en place vraiment petit à petit sans trop nous en dévoiler pour nous tenir en haleine de la première à la dernière pages. Je regrette juste de ne pas mettre attaché aux personnages. En effet, j'ai vraiment vécu cette histoire, mais à l'extérieur, comme si je n'arrivais pas vraiment à rentrer dans les pensées de Paul. C'est vraiment le seul défaut de ce roman. Effectivement, même s'il est court, je trouve que l'auteure nous a bien transporté dans son histoire et très rapidement.

Juste la fin est pour moi un peu plus frustrante. J'en aurais voulu peut-être un peu plus, c'est comme un roman non-fini pour moi, mais cela semble normal que qu'il me semble qu'il y a d'autres tomes. 

Paul Berge est un commissaire de police qui a déjà une belle carrière derrière lui. Finalement, en finissant ce roman, je me rends compte que je ne le connais pas temps que cela. C'est pour cela que je dis que je ne suis pas vraiment rentrée dans l'histoire, mais que je suis plutôt à part de l'histoire. J'ai suivis ces aventures, mais il m'en aurait fallu plus sur lui pour m'y attacher. En même temps, je suis habituée aux romances où les personnages sont extrêmement attachants, car ils sont énormément décrits. Donc je pense que cela dépend du genre de roman. De plus, cela ne m'a pas dérangé pour apprécier ce roman. Cela semble paradoxale, or j'ai passé un bon moment en compagnie de cette lecture. 

Le style d'écriture est plutôt agréable et entraînant. Je lirais avec curiosité d'autres romans de cette auteure, car elle m'a vraiment fait passer un agréable moment en compagnie de ce roman.

En général, une lecture passionnante, même si j'ai été perturbée par le fait de ne pas m'attacher au personnage principal.  
Vilaine petite grenouille.
Intrication infernale.
Drôle de nébuleuse.
'Le Trône de fer, tome 03 : La Bataille des rois' de George R.R. Martin

4 commentaires:

  1. Contente qu'il t'ai plu ! Pour ma part il m'attire pas tant que ça.

    RépondreSupprimer
  2. Tout comme toi, je ne m'étais pas attaché aux personnages et j'avoue qu'inscrire "service presse" sur toutes les tranches du livre m'avait quelque peu dérangé, notamment pour la lecture du résumé. Heureusement que j'avais échangé avec l'auteur avant la réception.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est bête je trouve :/ Mais bon, c'est ainsi :) J'ai surtout galéré sur Insta pour partager le résumé ^^

      Supprimer