'Trois jours sans portable' de Renzo Ardiccioni

Titre Trois jours sans portable.
Auteur : Renzo Ardiccioni.
Éditeur : Les Presses du midi.
Date de parution 1 octobre 2018.
Genre : Contemporaine.
Résumé 
Début du nouveau millénaire, en Italie, pendant les vacances d'été. Les téléphones portables et Internet ont envahi le quotidien, au point que l'existence ne se vit plus que par écrans interposés. Dans cette frénésie, Davide vient d'avoir 50 ans, il travaille dans le marketing et a pris l'habitude d'utiliser trois lignes de téléphone. Pour se sevrer de son addiction, il suit les conseils de son médecin et tente alors de s'en passer. Au moins pendant trois jours... Trois jours sans portable, ça n'est pas la fin du monde ! Davide va donc essayer. Pendant cette période, il retrouve un vieux répertoire téléphonique et ressent alors une certaine nostalgie qui le pousse à appeler Lisa (depuis une bonne vieille cabine téléphonique). Il a connu cette femme trente ans plus tôt et a vécu avec elle une aventure passionnée. Lisa lui promet de le rejoindre en Italie. Mais, sur le quai de la gare, une surprise attend Davide... Ce récit s'apparente à une fable moderne. Ici, les destins s'entrecroisent dans un contexte géopolitique tendu sur fond d'intrusions sonores intempestives. Vous ne regarderez peut-être plus votre portable de la même façon !
Je remercie l'auteure pour l'envoi de son roman et la  traductrice de m'avoir contactée pour que je le découvre. C'est le résumé qui m'avait tentée à premier abord...

L'histoire est celle de Davide, un accro au téléphone portable, qui va essayer de vivre trois jours sans. C'est alors qu'il va rappeler une jeune femme qu'il a connu trente ans auparavant. Cette dernière, Lisa, lui promet de le rejoindre en Italie. Mais à la grande surprise de Davide, ce n'est pas elle qu'il va découvrir sur le quai de la gare...

Autant le dire tout de suite, je n'ai pas du tout accrocher à l'histoire. J'ai ressenti beaucoup de reproche dans le fait de l'utilisation des smartphones de nos jours. Pourtant, le résumé me paraissait plutôt simple, j'avais l'impression d'une véritable réfléxion. Mais finalement, ce ne fut pas le cas pour moi... Dommage... Donc tu l'auras compris, j'ai mis du temps à me mettre dedans et je n'ai pas ressenti grand chose pour l'histoire ou encore pour les personnages. Je crois que je suis passée complétement à côté de cette fable moderne. 

En plus de cela, la fin est ouverte... Parfois cela ne me gène pas, mais ici, j'ai eu un sentiment de non-fini... J'ai envie de savoir ce qui va arriver à Giulia, mais aussi à Davide et Lisa.

Côté personnage, je peux te parler de Davide et de Lisa sans spoiler, mais je ne peux rien dire sur Giulia sans te raconter une partie de l'histoire. Mais saches que c'est le personnage auquel je me suis le plus identifié au début, mais finalement, en refermant le roman, je ne suis pas plus attachée que cela à elle. 

Davide est donc un personnage qui abandonne son portable sur les conseils de son médecin. Il n'est pas vraiment de ma génération, mais je ne comprends pas comment l'on peut être vraiment accro au téléphone. Enfin quand je pars en vacances, j'ai vraiment tendance à le laisser de côté, je le regarde quasiment jamais... Donc je n'arrive pas vraiment à comprendre comment trois jours peuvent être vraiment interminables. Du coup, déjà sur le principe, je ne l'ai pas beaucoup compris. Puis, il n'a rien d'attachant finalement. En refermant le roman, je me suis dis que je ne le connais pas plus que cela que quand j'ai commencé ce roman... 

Lisa, c'est un peu pareil, j'ai l'impression de ne pas la connaitre... En faite, je ne me suis pas réellement attachée aux personnages comme tu le vois. C'est pour cela, je pense, que je suis passée à côté de l'histoire. Dans mes lectures, j'ai vraiment besoin de m'identifier, de m'attacher aux personnages. Ce ne fut pas le cas pour ce roman. 

Le style d'écriture est agréable par contre, j'ai beaucoup aimé. Cela est fluide et facile à lire. D'ailleurs, c'est ce style entraînant qui m'a permise de finir le roman, sinon il est probable que j'aurais laissé ma lecture de coté plus d'une fois.

En général, une déception pour ce roman beaucoup trop moralisateur à mon goût... 

7 commentaires:

  1. De base ce livre de m'attire vraiment pas, mais ta chronique me confirme ma première intuition. Dommage pour toi que ce soit une mauvaise lecture :/

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissais pas et je vais passer mon chemin...

    RépondreSupprimer
  3. Dommage pour cette déception... Pourtant vu le sujet, il y aurai moyen de faire quelque chose de pas trop moralisateur et qui montre quand même les travers du téléphone ^^'
    J'espère que ta prochaine lecture te plaira mieux :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui... Mais parfois, cela peut être bien fait :p
      Oh que oui !

      Supprimer
    2. Ne pas perdre de vue qu'il ne s'agit que d'un avis. Pour se convaincre, il convient de se faire sa propre opinion en le lisant... Ce livre, que j'ai lu, est très pertinent. Ce livre visionnaire offre un reflet du monde actuel.

      Supprimer