'L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea' de Romain Puértolas

'L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea' de Romain PuértolasTitre : L'Extraordinaire voyage du Fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea.
Auteur : Romain Puértlas.
Éditeur : Le Dilettante.
Date de parution : 21 août 2013.
Genre : Aventure. 
Résumé 
Un voyage low-cost ... dans une armoire Ikea ! 
Une aventure humaine incroyable aux quatre coins de l'Europe et dans la Libye post-Kadhafiste. Une histoire d'amour plus pétillante que le Coca-Cola, un éclat de rire à chaque page mais aussi le reflet d'une terrible réalité, le combat que mènent chaque jour les clandestins, ultimes aventuriers de notre siècle, sur le chemin des pays libres.



'L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea' de Romain Puértolas
Après la promo qui a été réalisé autour de ce roman, avec un histoire atypique de cette auteur et un titre original, j'ai voulu voir ce que c'était ce roman, mais j'ai été déçu.

Au niveau du scénario, on voit qu'il y a eu des recherchés qui ont été réalisé avant d'écrire le roman. Cela reste un scénario original, mais un peu irréaliste autour de la multinationale suédoise Ikea. Parfois, le scénario reste un peu gamin surtout au niveau de la réaction des différents personnages

Un fakir indien vient à Paris acheter un lit à clous dans un magasin Ikea. Ce pauvre homme, malhonnête et manipulateur, comme le veut son métier, se retrouve coincé dans des conditions loufoques dans une armoire et débute un long périple. Un taxi gitan qui veut sa peau, un groupe de clandestins soudanais avec qui le héros liera une amitié et surtout une rencontre, celle d'une jeune française, Marie, qui va être un des multiples électrochocs du fakir durant son voyage. Ce voyage pour le moins hors du commun sera l'occasion de remettre en question la place de l'immigration et des clandestins dans la société actuelle.

Le personnage principal est juste bizarre et on ne s'attache pas franchement à lui... Il est très réel, mais a la fois tellement éloigner. Je sais pas comment expliquer c'est vraiment spécial. 

L'écriture est un peu gamine, voir beaucoup gamine. On a des jeux de mots 'pourri', cela devient lourd au bout d'une dizaine de pages. Les phrases sont courtes, les descriptions sont minimes, les dialogues sont trop courts, mal exprimés, Bref, j'aime pas du tout ce genre d'écriture. L'auteur n'arrive pas à nous faire accrocher à son histoire, ni nous transmettre des pensées ou des sentiments ou des réactions. Quand j'ai lu le livre j'avais juste envie de bailler...

En général, ce roman est un peu gamin. Je le déconseille. Il est juste chiant à mourir. Je n'ai pas dû tout apprécier cette lecture. Je pensais passer un bon moment, mais non. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire