'Mémé dans les orties' de Aurélie Valognes

Couverture Mémé dans les ortiesTitre Mémé dans les orties.
Auteur : Aurélie Valognes.
Éditeur : Le Livre de Poche.
Date de parution 9 mars 2016.
Genre : Contemporaine, Humoristique.  
Résumé 
Ferdinand Brun est atypique. 
Le genre de vieux monsieur qui boude la vie et s’ennuie à (ne pas) mourir. 
Tel un parasite, il occupe ses journées en planifiant les pires coups possibles qui pourraient nuire et agacer son voisinage. 
Il suffit d’un nœud qui se relâche et laisse partir son seul compagnon de vie, Daisy sa chienne, pour que tout s’écroule. 
Quand Juliette, une fillette de dix ans, et Béatrice, la plus geek des grands-mères, forcent littéralement sa porte pour entrer dans sa vie, Ferdinand va être contraint de se métamorphoser et de sortir de sa chrysalide, découvrant qu’il n’est jamais trop tard pour commencer à vivre…
Un roman que j'ai eu par l'intermédiaire de ma Maman avec trois autres romans de la même auteure. Et je suis en train de les enchaîner et franchement, aucune déception pour le moment...

L'histoire est celle de Ferdinand Brun, un homme de 83 ans, un peu solitaire et bougon, qui s'ennuie dans sa vie actuelle. Son passe-temps est d'éviter ses voisins et de faire tourner en bourrique sa concierge, une certaine Madame Suarez. C'est que lorsqu'il perd sa chienne, qui va vraiment perdre goût à la vie. Pourtant, certaines rencontres vont lui permettre de reprendre sa vie en main, même à 80 ans passé, et d'essayer de trouver le bonheur malgré les âges qui passent... 

Encore une fois, j'ai beaucoup aimé cette histoire pleine d'espoir et de petit bonheur simple. Elle nous montre qu'un petit rien peut faire changer notre vie en bien comme en mal, mais qu'il ne faut pas perdre espoir et continuer d'avancer malgré les échecs et les tristesses. J'apprécie énormément ce genre de romans, car cela donne de l'espoir à chacun d'entre nous. C'est une lecture vraiment parfaite pour ce confinement qui a lieu actuellement. J'ai choisi le bon moment pour le découvrir.

Ce qui m'a un peu frustré, c'est que je trouve que la fin est trop rapide et peut-être pas assez explicite pour le futur de Ferdinand. Je trouve cela un peu dommage, mais cela n'enlève rien à cette lecture tout de même. 

Du côté des personnages, Ferdinand Brun m'a beaucoup fait rire par son côté bougon et solitaire. Il a toujours des réactions drôles et puis, il se met dans des situations qui font rire le lecteur. J'ai beaucoup apprécié ce personnage, que je trouve très attachant. Puis, il nous donne une vraiment leçon de vie. Au départ, il n'a plu vraiment goût à la vie, mais certaines de ces rencontres vont vraiment changer son destin. Comme quoi, quel que soit son âge - Ferdinand a quand même 83 ans - il est possible d'encontre avoir goût à la vie, avoir des buts et des objectifs. Il faut juste trouver le courage d'avancer. 

A côté de Ferdinand, il y a un tas de personnage qui vont permettre de le faire avancer. Il y a sa fille Marion avec qui il n'a pas vraiment de relation, mais qui veut quand même s'occuper de lui. Il y a aussi la concierge, Madame Suarez, qui est le cliché de la concierge d'immeuble. Bref, tous ces personnages permettent à Ferdinand d'avancer et de reprendre sa vie en main pour les dernières années qui lui restent à vivre.

Enfin, j'ai retrouvé le style de l'auteure comme dans son premier roman. Je trouve sa plume très addictive et entraînante. Cela fait du roman une lecture parfaite pour se détendre sans prise de tête. Je ne vais pas hésiter à lire ces prochains romans !

Pour conclure, ce fut une lecture vraiment intéressante et instructive, qui nous donne envie de croquer à pleines dents la vie que l'on a actuellement. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire