'A première vue' de Colleen Hoover

Titre A première vue.
Auteur : Colleen Hoover.
Éditeur : Hugo & Cie.
Date de parution 11 octobre 2018.
Genre : Romance, Contemporaine.
Résumé 
Merit Voss sait qu’elle est une fille un peu bizarre. Elle collectionne, par exemple, les trophées qu’elle n’a pas gagné. C’est en voulant en acquérir dans une brocante qu’elle fait la connaissance d’un séduisant jeune homme, Sagan. Il lui plaît immédiatement mais elle va vite réaliser que la situation risque d’être un peu plus compliquée qu’elle ne le pensait et que l’alchimie qu’elle a cru percevoir entre eux, a peu de chances de se développer. 
Rien n’est jamais simple dans la famille Voss. Ses parents sont séparés officiellement mais vivent encore sous le même toit, celui d’une ancienne église désaffectée. Son père a épousé l’infirmière de son ex-épouse, qui l’a assistée lorsqu’elle a eu un cancer. Ses frères et soeurs ont des traits de caractère qu’elle n’apprécie pas et qui le rendent aussi étranges que leurs parents. Merit ne supporte plus cette famille dont elle juge sévèrement chaque membre. Mais, le pire est peut-être à venir quand elle découvre que les apparences sont peut-être trompeuses. Quand la vérité se dévoile, lorsque des secrets bien gardés commencent à émerger, Merit est confrontée à une tâche difficile : remettre toutes ses certitudes en question.
Un roman que je voulais découvrir, car j'avais énormément aimé les autres livres de cette auteure, même s'ils sont très différents les uns des autres. Et celui-ci ne fait pas exception...

L'histoire est celle de Merit, une fille collectionneuse de trophées qu'elle n'a pas gagné. Au milieu d'une brocante, elle va faire la rencontre d'un séduisant jeune homme : Sagan. Mais rien n'est jamais facile dans sa famille entre le divorce de ses parents, ses frères et sœurs qui s'ignorent... Mais un jour, tous les secrets de cette famille vont être révélée par Merit... 

Je tiens à le dire tout de suite, ce n'est pas vraiment une romance à proprement parler. C'est plus une histoire qui nous fait réfléchir sur un certains nombres de thèmes comme les secrets de famille à la dépression en passant par l'amour. Au départ, j'ai eu du mal à m'attacher à Merit, mais une fois quelques pages de passé, j'ai été vraiment plongée dans son histoire. Et j'ai apprécié les réflexions faites autour de son histoire par l'auteure. Bref, c'est vraiment un roman à découvrir.

La fin est ouverte, mais en faite, cela va dans la continuité de l'histoire. Une nouvelle fois, on doit s'imaginer la suite, réfléchir sur cette suite pour l'écrire. Bref, elle est parfaite cette fin.

Merit est un personnage complexe qui se pose beaucoup de questions sur ce qu'elle a vécu et ce qu'elle vit toujours. Je regrette juste de ne pas en savoir plus sur ses sentiments passés et futurs. Mais je trouve que Collen Hoover nous fait quand même réfléchir sur les sentiments qu'elle ressent actuellement et comment elle se voit. Du coup, je me suis énormément attachée à ce personnage, même identifier par moment à elle. Et cela m'a permis de relativiser par rapport à mon stresse du moment. Bref, j'ai apprécié ce personnage de Merit.

A côté de Merit, il y a un tas de personnages qui vont avoir une importance pour Merit. Tous ces personnages sont plus ou moins attachants, agaçants ou moralisateurs. On les apprécié à leur juste valeur au moment du dénouement de cette histoire. Franchement, j'aurais tellement voulu une suite pour voir ce qu'ils vont devenir... Mais je comprends qu'il n'y a pas de suite pour que tout le monde s'imagine une suite comme il le sent. C'est également la magie de ce roman.

Le style d'écriture est plutôt descriptif comme j'aime, notamment au niveau des sentiments de Merit. Puis, de toute façon, j'ai retrouvé la plume de Collen Hoover que j'aime tant.

En général, une histoire appelant à la réflexion sur différents thèmes qui peuvent parler au plus grand nombre. Je recommande vivement cette lecture !

#11 La Citation de la Semaine


----------------------------------------------------------------------------------------
Il faut d'abord que tu tombes amoureuse de toi-même.
 A première vue de Colleen Hoover 
----------------------------------------------------------------------------------------

[Et si on parlait... #3]
De ma PAL

La Pile à Lire, aussi nommée la PAL, est composée des romans que l'on possède que ce soit des livres papiers ou en livres numériques et que l'on n'a pas encore eu le temps de lire. 
Chacun a sa vision de la PAL, notamment de comment la composer. Je vais donc te livrer ma façon de concevoir et de gérer ma PAL.
---------------------------------------------------------------------------------------- 
Une bibliothèque est un hôpital pour l'esprit. 
Anonyme 
----------------------------------------------------------------------------------------
Tout d'abord, je tiens à dire que je n'ai pas une PAL démentielle, elle ne dépasse que très rarement la vingtaine de romans. Actuellement, j'en ai trois ou quatre, qui doivent traîner dans celle-ci. Et pour de nombreuses raisons, elle n'est pas énorme...


Tout d'abord, la raison essentielle, c'est que cela me stresse d'avoir trop de romans à lire. En effet, il m'arrive plusieurs fois de ne pas arriver à choisir entre deux romans qui me tentent, mais surtout à choisir entre tous ces romans qui attendent d'être lus. Donc je me suis mise une règle simple : ne pas faire dépasser ma PAL d'une étagère de ma table de nuit - où je stock mes romans en attendant de les lire.


D'ailleurs, je mets ma PAL en dehors de ma bibliothèque pour voir ce qui me reste à lire et de ne pas en oublier un dans cette dernière pendant plusieurs mois, voire plusieurs années. Je fais cela depuis que je suis gamine et ce n'est pas prêt de changer. En outre, je pense que cela permet de bien voir les romans que l'on a à lire, mais surtout de voir qu'on n'a pas besoin d'en acheter des tonnes, alors qu'il y en a pleins qui patientent en attendant d'être lu !


Ensuite, je me limite pour une raison qui est légitime - du moins, cela me parait logique. Parfois, on achète des romans pour ne pas les lire tout de suite, mais du coup, entre le moment où on l’achète et celui où on va le lire, on va peut-être pas l'apprécier ou même on n'a plus envie de le lire... Donc il traîne dans cette pauvre PAL... Je préfère les noter dans ma Wish-list -dont je fais le tri très régulièrement - au lieu de les acheter. Du coup, je ne prends que ce que j'ai vraiment envie de lire !


Après, il m'arrive d'acheter des suites de Saga que je veux découvrir sans vouloir le lire tout de suite. Je prends l'exemple de la Saga Outlander de Diana Gabaldon. J'ai toujours un tome dans ma PAL, alors que j'en lis qu'un tous les deux/trois mois. Mais c'est un toc, cela me rassure d'en avoir un. Et oui, je serais triste quand je l'aurais finis... 
Tu l'auras compris, je laisse relativement souvent des tomes dans ma PAL quand je sais que ceux sont des Sagas que je veux finir.


Mais aussi, chose importante pour moi, je ne me stresse pas. C'est-à-dire que si j'ai envie de m'acheter un roman, je vais le faire, même si ma PAL augmente et que je suis dans une période où je lis moins. De toute façon, je sais que je lirais plus à d'autres moments où je n’achèterais pas forcément de romans, je pense notamment à la période de Noël ou celle de l'été. 
Bon, je fais quand même attention à mon budget et je reste raisonnable quand même. 


Tout cela pour dire que je garde en tête des principes simples et j'arrive ainsi à gérer ma PAL. En résumé :
  • J'achète ce que je veux lire uniquement.
  • Je ne stock pas éternellement les romans de ma PAL.
  • Je ne me limite pas vraiment - à part au niveau du budget.

Voilà, un petit article pour te parler de quelques choses que l'on utilise énormément en tant que lecteur. J'espère qu'il t'aura  plu !

Et toi, comment est-elle ta PAL ?

'Dollars, tome 1 : Pennies' de Pepper Winters


Titre : Dollars, tome 1 : Pennies.
Auteur : Pepper Winters.
Éditeur : Milady.
Date de parution 24 octobre 2018.
Genre : Romance, Erotisme.
Résumé 
« - Tu m’es reconnaissante ? De t’avoir sauvée ? Eh bien, tu ne devrais pas. Je ne suis pas le héros dans cette histoire. Je suis un méchant de plus. Tu ferais mieux de t'en souvenir. » 
Autrefois, quand j’avais dix-huit ans, j’étais étudiante en psychologie. Maintenant, je suis la propriété d’un homme. Volée et vendue, je suis couverte de bleus depuis le jour où mon monde a changé, il y a deux ans. Je souffre en silence, je brûle de retrouver ma liberté. 
Et puis, il est arrivé. Elder Prest, le seul homme qui me regarde et qui me voit. Le seul qui soit plus cruel encore que mon maître. Il me veut pour des raisons que je ne comprends pas. Il me prend l’espace d’une nuit, puis il s’en va sans un regard en arrière. Jusqu’à ce qu’il revienne. Et que la vie devienne bien plus compliquée.

#10 La Citation de la Semaine


----------------------------------------------------------------------------------------
La vérité est dure comme le diamant et fragile comme la fleur de pêcher.
 Gandhi 
----------------------------------------------------------------------------------------

'Jeux insolents' d'Emma M. Green

Titre Jeux insolents.
Auteur : Emma M. Green.
Éditeur : Addictives.
Date de parution 26 mai  2016.
Genre : Romance.
Résumé 
Définition de Tristan Quinn : nom masculin évoquant l'arrogance et le sex-appeal poussés à l'extrême. Synonymes : ex-petit copain, mais surtout roi des emmerdeurs. Liv Sawyer et Tristan Quinn se déchirent autant qu'ils s'attirent, et ça fait dix ans que ça dure ! Le fantôme d'Harry, le petit frère mystérieusement disparu des années plus tôt, plane encore sur leur histoire impossible. Alors que Tristan est hanté par ce cauchemar, Liv a tout à prouver en revenant s'installer en Floride pour reprendre l'agence immobilière familiale. Leur amour est interdit, maudit, voué à l'échec... Mais c'était sans compter sur ce fameux contrat qui les lie désormais : pour honorer les dernières volontés de Craig, le père de Liv, ils doivent vivre 365 jours sous le même toit. La passion renaît, les cœurs s'ouvrent à nouveau, plus rien ne saurait interdire leur passion... Et pourtant, le destin n'a pas dit son dernier mot...